ALBUM > BUENA VISTA SOCIAL CLUB

CUBA, FACE A SON HISTOIRE

PAR FRANCISCO CRUZ

C’est un très beau moment de l’histoire de la musique populaire, cubaine, et du monde. Il y a 25 ans, dans les studios Egrem de La Havane, Juan de Marcos Gonzalez (directeur musical) et Ry Cooder (producteur) convoquaient une pléiade de chanteurs et de musiciens traditionnels cubains dont certains étaient pratiquement oubliés, relégués par la dynamique évolutive de la scène cubaine post Révolution. Ces séances d’enregistrement ont donné lieu aux premiers disques de la très célèbre collection Buena Vista Social Club. Réédition anniversaire d’un quart de siècle, rémasterisée et agrémentée de plages inédites. Un événement. LA SUITE

ACTUS > LES FESTIVALS (TOUJOURS) ENTRAVES

LA CULTURE MUSELÉE

PAR FRANCISCO CRUZ ET ROMAIN GROSMAN

Au fil des mesures liberticides, des violations des Droits de l’Homme et des lois de la République Française, la musique est aussi soumise à la volonté de ceux qui acceptent ou qui refusent les abus de pouvoir. Avec des conséquences néfastes pour les artistes et pour le public… Continuer de croire après deux ans de gestion autoritaire de la « crise sanitaire » qu’il n’y aurait pas là un choix politique clair visant à museler toutes les sources de libre expression – comme on réprime par ailleurs dans la société civile toute velléité contestataire -, serait d’une grande naïveté. LA SUITE

ALBUM > ANDREW CYRILLE QUARTET

THE NEWS

PAR CHRISTIAN LARRÈDE

Cinq années après le coup d’essai d’un quatuor (The Declaration of Musical Independance) comme une proclamation esthétique s’appuyant sur ses connaissances harmoniques, et les trois lustres passés au côté du pianiste Cecil Taylor, le batteur de Brooklyn ressort du placard un concept qui avait séduit la jazzosphère par sa science de la nuance enténébrée. LA SUITE

DOCUMENTAIRE > SUMMER OF SOUL

LE BLACK WOODSTOCK

PAR ROMAIN GROSMAN

L’été 1969, l’histoire (de la musique) n’avait jusque-là retenu qu’un événement : le festival de Woodstock, rassemblement de toute une jeunesse (très majoritairement blanche), momentum de la contre-culture, de la rébellion d’une génération en rupture avec la société de consommation, la guerre du Viêt-Nam… Stockées dans des archives depuis un demi siècle, des dizaines d’heures de tournage viennent de ressusciter un autre épisode tout aussi marquant de cette année charnière, qui se tint à moins de trois cent kilomètres de là, au cœur de Harlem, où la communauté noire se rassembla pendant plusieurs week-ends pour écouter ses héros, de B.B.King à Nina Simone en passant par Mahalia Jackson et les Staple Singers. LA SUITE

ALBUM > PRINCE

WELCOME 2 AMERICA

PAR ROMAIN GROSMAN

Enregistré en 2010, cet album inédit, lucide et grinçant dans ses textes, est l’une de belles surprises de cet été, où le Kid de Minneapolis renoue avec un son soul-funk épuré, et diablement efficace. LA SUITE

CINEMA > LA NUIT DES ROIS

LA MINUTE DU CONTEUR

PAR LUNA CRUZ

Le film se résume à une intrigue toute simple, mais qui lui donne toute son originalité : en Côte d’Ivoire, un jeune homme, qui vient d’être incarcéré, est choisi pour devenir « Roman », le conteur de la prison, le temps d’une nuit. Son récit doit tenir du soir jusqu’au matin et captiver les détenus. L’enjeu du film est bien de savoir si l’histoire que le spectateur et les détenus attendent sera (ou pas) à la hauteur. LA SUITE