ACTU > RENE AUBRY À CANNES

SUR LA CROISETTE

Après sa nomination aux Oscar pour la musique du film Room On The Broom et avoir obtenu le Kidscreen Award de la meilleure musique pour le film Stick Man, le compositeur – et multi-instrumentiste – René Aubry est cette année présent au Festival de Cannes pour deux films. En tant que compositeur de la B.O. de La Fameuse Invasion Des Ours En Sicile, long métrage d’animation de Lorenzo Mattotti présenté dans la section « Un Certain Regard » (aussi dans la sélection officielle du festival d’Annecy), et pour sa participation à la B.O. du film Il Traditore de Marco Belocchio, en compétition pour la Palme d’Or. En attendant le verdict et la publication de ces nouvelles partitions, son dernier album – Petits Sauts Délicats Avec Grand Ecart -, continue sa progression sur les réseaux de diffusion à l’étranger, tandis que la B.O. du film (d’animation) Zog parait en distribution digitale. F.C.

RENÉ AUBRY Petits Sauts Délicats Avec Grand Ecart (Wagram)

 

ALBUM > CHARLIE CHAPLIN

FILM MUSIC ANTHOLOGY

PAR CHRISTIAN LARREDE

En évocation de 17 films en deux volets (les thèmes composés à Hollywood à partir de 1931, les mélodies dites suisses, écrites dès 1957, pour un total de 67 plages), ce double album, agrémenté d’un fort livret à riche iconographie, rappelle que le génie de Chaplin ne se bornait pas aux plateaux de cinéma. LA SUITE

ACTU > TOWER OF POWER 

50 ANS DE FEELGOOD MUSIC

Fondé à Oakland, en Californie, en 1968, et réputé pour sa fameuse section de cuivres emmenée par les indestructibles Emilio Castillo (saxophone ténor) et Stephen « Doc » Kupka (saxophone baryton), et la non moins redoutable rythmique du tandem David Garibaldi (batterie)-Rocco Prestia (basse), Tower Of Power fête ses 50 ans ce printemps. Avec Earth Wind & Fire, Kool & The Gang, les « dinosaures du funk » comptent des dizaines de hits imparables, mais continuent de produire des albums solides comme l’excellent Soul Side Of Town. Et sur scène, T.O.P. restent une irrésistible fabrique à grooves. R.G.

LE 21 MAI A PARIS/LA CIGALE

TOWER OF POWER Soul Side Of Town (Mack Avenue)

ACTU > PAOLO FRESU A L’ANTENNE

CARPE DIEM

Plus rare sur les scènes françaises, mais très sollicité en Asie et en Amérique du sud, le trompettiste sarde revient présenter (en direct et sur les ondes) le répertoire de Carpe Diem, son dernier album avec le Devil Quartet.

Dans l’attente de la parution imminente d’un nouvel enregistrement en compagnie du bandonéoniste Daniele di Bonaventura consacré au Laudario di Cortona, un manuscrit anonyme du XIIIème siècle regroupant des chants inspirés des Laudes de Saint François d’Assise. Le Diable et un Saint réconciliés par le jazz ! F.C.

LE 18 MAI A PARIS/LA MAISON DE LA RADIO

ACTU > PHILIP GLASS À LA PHILHARMONIE

WEEK END EN MODE MINIMAL

Visiteur assidu de Paris, depuis le temps de ses classes auprès de Nadia Boulanger, le plus connu des compositeurs de minimal music est l’invité d’honneur ce week-end à la Philharmonie. Il y présente son « Intégrale des Études pour piano », entouré de 9 pianistes invités. Un véritable autoportrait du musicien qui, au fil du temps, sut ouvrir sa création à l’univers de nombreux artistes : du groupe expérimental brésilien Uakti à Laurie Anderson, en passant par David Bowie, les voix de Suzanne Vega et Angélique Kidjo, ainsi qu’à l’univers de Ravi Shankar, avec qui il enregistra l’album Passages en 1990. Ce répertoire est présenté sur scène avec pour partenaire Anoushka Shankar – fille de Ravi et sitariste comme son père -, entourée d’un ensemble de musiciens indiens de premier plan. F.C.

LE 17 MAI A PARIS/LA PHILHARMONIE (ETUDES), LE 19 (PASSAGES)

ALBUM > MINYO CRUSADERS

ECHOES OF JAPAN

PAR KATHLEEN AUBERT

Un disque arborant l’inscription « authentic folk songs of Japan » ? En route pour un étrange voyage avec les Minyo Crusaders… LA SUITE

ITW > ANGÉLIQUE KIDJO

«CELIA CRUZ EST LA SALSA AU FÉMININ»

PAR FRANCISCO CRUZ

À la suite d’un concert symphonique à Londres en compagnie de Philip Glass, la chanteuse béninoise présente à Paris son projet Celia, un spectaculaire hommage à la Reina de la Salsa…. LA SUITE

ALBUM REEDITION > VAN MORRISON

THE HEALING GAME (DELUXE EDITION)

PAR CHRISTIAN LARREDE

Lorsqu’en 1997 l’Irlandais enregistre ce 26ème album, il n’a pas la mémoire qui flanche, enregistrant durant la décennie en question une palanquée de standards de jazz (et un album entier en hommage au bluesman blanc Mose Allison). LA SUITE

CINEMA > EL REINO

TOUS POURRIS

PAR CHRISTIAN LARRÈDE

Un homme politique espagnol, influent au point de prendre des responsabilités nationales dans son parti, est empêtré dans un scandale tout en corruption, prévarication, et autre concussion. Est-il prêt à couler en solitaire ? La suite démontrera que non…LA SUITE

ALBUM > ANGELIQUE KIDJO

CELIA

PAR CHRISTIAN LARREDE

Après avoir ramené le mythique album des Talking Heads Remain In Light à la source de son inspiration panafricaine, la Béninoise, désormais seule diva internationale de son continent et assurément personne engagée dans son époque, souligne, dans cet hommage à la reine salsera Celia Cruz, les constants va et vient esthétiques – comme une mixité vécue en échange – entre la salsa cubaine et la musique africaine (et plus précisément la culture yoruba). LA SUITE

BD > LUCA FERRARA-LOULOU DEDOLA

FELA BACK TO LAGOS

PAR ROMAIN GROSMAN

A travers le songe d’un jeune « Aera Boy » de Lagos (gamin des quartiers pauvres), une évocation du pouvoir émancipateur de Fela, roi de l’Afro Beat. LA SUITE

ALBUM – REEDITION > KEITH RICHARDS

TALK IS CHEAP

PAR CHRISTIAN LARREDE

Nul n’ignore qu’en 1987, les rapports entre Keith Richards et Mick Jagger sont détestables. D’autant que le chanteur des Stones (un groupe alors en sursis, plombé par un indigne Dirty Works paru l’année précédente) vient de publier son deuxième album solo, Primitive Cool.  LA SUITE

ALBUM > CHRISTIAN ESCOUDÉ

DJANGO, LES INÉDITS

PAR CHRISTIAN LARREDE

L’histoire est si jolie que l’on a envie de la croire, de ces quelques partitions dénichées dans un grenier, pour mieux aujourd’hui briller de leur beauté de pierres brutes. LA SUITE

ALBUM > NORAH JONES

BEGIN AGAIN

PAR CHRISTIAN LARREDE

Le septième album studio de la chanteuse constitue en fait la compilation (ténue, puisque riche simplement de 7 chansons) de singles publiés en 2018 (une chanson inédite, et 6 partitions déjà connues en format digital), et fruits de diverses collaborations, avec Thomas Doveman Bartlett ou Jeffrey Tweedy, chanteur de Wilco. LA SUITE

LIVRE > TINA TURNER

AUTOBIOGRAPHIE

PAR FRANCISCO CRUZ

Elle aurait pu faire partie de la liste (dramatique) des femmes assassinées par leurs partenaires (maris, conjoints, amants, boyfriends). Mais Tina Turner a su échapper aux griffes du tyrannique Ike, guitariste charismatique de rhythm’n’blues, pour se construire une vie de femme modèle d’émancipation et de courage, en avance sur son temps… LA SUITE

ALBUM > IFRIQIYYA ELECTRIQUE

LAYLET el BOOREE

PAR CHRISTIAN LARREDE

La démarche ne s’inscrit pas dans le typique édulcoré, mais dans une approche où la musique le dispute au mystique. Et l’auditeur de se retrouver face à un mur du son, charnu et vibrant, une inspiration non conforme, et non confortable. L’un des projets les plus aventureux du moment. LA SUITE

CINEMA > CHAMBOULTOUT

L’AMOUR EST AVEUGLE

PAR CHRISTIAN LARRÈDE

Après un accident de scooter et un long coma de plusieurs mois, un cadre supérieur perd la vue, et souffre d’un handicap cognitif. Son épouse raconte dans un roman à clef les affres de leur nouvelle existence. Le cercle d’amis apprécie modérément… LA SUITE

ALBUM > ALTIN GÜN

GECE

PAR KATHLEEN AUBERT

Il y a environ un an, les Néerlandais (étonnant, non ?) d’Altin Gün créaient le buzz avec l’exotique et surprenant On, un premier album de reprises de chansons populaires turques à la sauce psyché-pop sixties et seventies. LA SUITE

CINEMA > LES TÉMOINS DE LENDSDORF

LA MÉMOIRE ET L’AMER

PAR CHRISTIAN LARRÈDE

En 1945, un massacre aurait eu lieu dans un village autrichien, faisant plusieurs centaines de victimes juives. Un historien orthodoxe tente de situer le charnier, d’autant que la municipalité de Lendsdorf envisage un projet immobilier sur le site…LA SUITE

ITW > DOMINIC MILLER

«LE SON SANS ESPACE, ÇA NE VEUT RIEN DIRE»

PAR FRANCISCO CRUZ

Le guitariste d’origine argentine, complice attitré de Sting depuis 25 ans, publie Absinthe, son second album pour ECM. Loin du pop-rock, plus proche du jazz. LA SUITE

ALBUM > PLUME

ESCAPING THE DARK SIDE

PAR CHRISTIAN LARREDE

Le premier album de ce jeune saxophoniste sidère par sa densité et l’univers singulier ici déployé. LA SUITE

ALBUM > DWIGHT TRIBLE

MOTHERSHIP

PAR CHRISTIAN LARREDE

Que l’on découvre aujourd’hui, et grâce à ce troisième album en nom propre, le plus que sexagénaire Dwight Trible est tout à la fois rageant (si l’on considère une carrière, croisant aussi bien Charles Lloyd que Bobby Hutcherson), et heureux : tout vient à point pour ce disciple de Leon Thomas. LA SUITE

CINEMA > LA LUTTE DES CLASSES

LES BOBOS DE L’ÉCOLE

PAR CHRISTIAN LARRÈDE

Une famille recomposée s’installe à Bagnolet. Elle, brillante avocate issue de l’immigration (Leïla Bekhti), pratique la science de l’évitement. Lui, punk-rocker blanchi sous le harnais, s’attache à ses principes comme à une bouée de sauvetage, dans un monde qu’il ne comprend plus. Quant à leur jeune fils, il tente de se frayer un chemin dans l’école du quartier… LA SUITE

ALBUM > GEORGE BENSON

WALKING TO NEW ORLEANS

PAR CHRISTIAN LARREDE

Six ans après un hommage tout en soieries et sophistication à Nat King Cole, le guitariste et chanteur de Pittsburgh consacre son 45ème album à une visite émue, respectueuse et reconnaissante à la Louisiane, et, essentiellement, à Fats Domino et Chuck Berry. LA SUITE

CINEMA > LOS SILENCIOS

VOYAGE EN TERRE INCONNUE

PAR ROMAIN GROSMAN

Fuyant la guerre civile qui sévit en Colombie, une jeune mère se retrouve coincée à la frontière avec le Brésil et le Pérou, dans un no man’s land où survivent des familles hantées par le souvenir de ceux laissés derrière eux… LA SUITE